JULIA HÜLSMANN TRIO

JULIA HULSMANN TRIO "La Fin d'un Été"

C'est un tableau délicat. Une lente promenade en bord de plage ou dans les sous-bois quand le temps commence à changer et que l'humeur se fait agréablement mélancolique.
Ce sont des poèmes sonores intimistes.
Julia HÜLSMANN est une des plus remarquables pianistes de la scène allemande contemporaine jazz. Avec Marc MUELBAUER et Heinrich KÖBBERLING, elle forme un trio au jeu volontairement minimaliste. Chaque musicien met son talent de soliste au service de la mélodie : piano, contrebasse, batterie. Chacun va à l'essentiel, à la recherche d'un lyrisme épuré, lent, où seuls quelques éléments polyphoniques se dessinent en contrepoint.

À écouter : The End of Summer, chez ECM Records

www.juliahuelsmann.de

Production Grenoble Jazz Festival


HANK JONES : ANNULE

HANK JONES SOLO
Photo Jimmy Katz

Suite à l'annulation de la tournée européenne d'Hank Jones, nous avons l'honneur d'accueillir Anouar BRAHEM !


ANOUAR BRAHEM QUARTET

Nomadisme musical

ANOUAR BRAHEM QUARTET
Photo CF Wesenberg

D'un équilibre pur et ambitieux, le quartet formé par Anouar BRAHEM marque la rencontre, autour l'oudiste de Tunis, de musiciens venus d'horizons divers : un clarinettiste allemand, un bassiste suédois et un percussionniste libanais.

Après s'être imprégné de toutes les nuances musicales de la Méditerranée et du jazz, Anouar BRAHEM s'est attaché à revaloriser les formes anciennes de la musique tunisienne, puis s'est affranchi des clichés pour produire une musique lumineuse et sensuelle.

Aujourd'hui, il revient avec un nouveau projet : “The Astounding Eyes of Rita” - sorte de danse sinueuse autour de mélodies capiteuses, de sonorités sombres et de textures telluriques nées de l’alliage inédit de l’oud avec la clarinette basse, la basse et les percussions… S’il s’agit toujours bien là de musique moderne, on y sent de nouveau la présence forte de la tradition et, sur bien des plans, ce nouvel opus évoque dans ses tonalités quelques disques antérieurs comme “Barzakh” et “Conte de l’incroyable amour”.

Cet album met en lumière l’art et l’évidence avec lesquels Anouar Brahem sait croiser les langages de l'Oreint et de l'Occident : « J’ai besoin des deux mondes » reconnaît celui qui s'affirme aujourd'hui comme l'un des rares compositeurs et improvisateurs capables d'inventer une musique à la fois totalement ancrée dans une culture ancestrale sophistiquée et éminemment contemporaine dans son ambition universaliste.

À écouter : The Astounding Eyes Of Rita - 2009, chez ECM

www.anouarbrahem.com

Production Grenoble Jazz Festival / MC2 : Grenoble

Tarifs : 25 € / 20 € / 15 €